Tours à Bercy

 Historique

  • 10 décembre 2014 : lancement de la concertation
  • 12 avril 2015 : réunion publique de restitution
  • 29 juin 2015 : vote au Conseil de Paris
  • enquête publique du 18 nov. au 16 déc. 2016

 

 

Hidalgo nous emmure

Après les Olympiades, les tours des années 70, après Masséna et les tours Duo…

Hidalgo continue l’enceinte de tours à Bercy

Les tours vues depuis le 13e

Les tours de Bercy vues depuis le 13e

La ZAC de Bercy-Charenton et la Révision simplifiée du PLU

La Ville construit un nouveau quartier à l’extrême Sud-Est du 12e, isolé des quartiers anciens de l’arrondissement par 300 à 400 m de voies ferrées. Suite à une extension, la ZAC aura une superficie de 80 ha, énorme comparée à celles de l’hôpital St-Vincent de Paul (3,4 ha) ou de la ZAC Montsouris (6,1 ha). En réalité, 20 ha seulement seront aménagés, le reste étant occupé essentiellement par de grandes emprises ferroviaires.

Le Commissaire-enquêteur émet 3 réserves et 4 recommandations

Le Commissaire-enquêteur a remis son rapport le 9 juin 2017. Il a émis 3 réserves et 4 recommandations. Les réserves portent sur le secteur Léo-Lagrange, le  secteur de la Rapée et la réduction de l’impact de la pollution de l’air.

C’est une victoire pour le Collectif !

Enquête publique du 18 nov. au 16 déc. 2016

L’enquête publique d’évaluation environnementale était nécessitée par la mise en place d’une ZAC, Zone d’aménagement concerté, simultanément à une « mise en conformité » du PLU, Plan local d’urbanisme (une nouvelle procédure, plus favorable au pouvoir communal, a succédé à la « Révision simplifiée »). Elle a eu lieu à la mairie du 12e où le Commissaire enquêteur a tenu un registre à la disposition du public conformément à la loi.

La participation des habitants a été forte, d’autant que l’association Monts 14 avait organisé deux réunions publiques

 

Le Collectif des Amis de Bercy-Charenton

Le 11 janvier 2017, 10 associations se sont regroupées dans un collectif pour s’opposer à la ZAC.
Les principales revendications sont :
– non aux tours de 180 m
– non à la cité des 4000, à la trop forte densité humaine
– oui au maintien du tunnel des artisans
– non à l’abattage de 275 arbres à Léo Lagrange pour construire une barrière d’immeubles très élevés
– non à l’entassement de Parisiens dans un noeud de pollution en coeur de ZAC

D’une manière générale, le collectif demande un urbanisme à visage humain, le respect des espaces verts à la cité Debergue et au Lycée Paul Valéry.

 

Les prémisses

P-00-Niveau45-01

En 2014, Anne Hidalgo semblait renoncer à poursuivre la construction de tours. En décembre, néanmoins, elle lançait le processus de ZAC Bercy-Charenton avec une première étape de concertation sur son site  imaginons.paris.fr, suivie d’une réunion publique de restitution le 12 avril,  où il est clairement question de tours (voir page 13).
En effet, avec la bénédiction d’Anne Hidalgo, l’équipe en charge du projet regroupait des architectes « touréfactors », notamment son leader l’équipe Rogers Stirk Harbour and Partners (voir à Sydney), mais aussi Jean Nouvel. Frank Boutté, aux réalisations très « gabaritaires » (indépendamment de leurs performances thermiques), présentait sur son site une succession de tours.

Et le Conseil de Paris du 29 juin 2015 votait la « concertation en amont » sur cette base.

_________________________________________________

Formulaire de Contact

Répondre à la question : je ne suis pas un robot.

 

Les chiffres

Superficies
  • logements     : 280 000 m2
  • bureaux          : 215 000 m2
  • hôtels               : 12 000 m2
  • logist., Râpée : 13 500 m2
  • commerces, services et artisans             : 15 500 m2
  • équipmts publics
    (4 crèches, 3 écoles,
    1 collège, 1 gymnase,
    1 bibliothèque)   
    40 000 m2

Total   :   600 000 m2

Il y aura 4 000 logements, 9 000 habitants et 13 000 emplois, des espaces verts dont un jardin de 2 ha  au-dessus de la gare de la Râpée, surplombant la Seine.