Tours à Bercy votées le 2 juillet 2018 : le lac Daumesnil perd son charme

Lors du Conseil de Paris du 2 juillet 2018, les tours de 180 m à Bercy ont été votées par 81 voix contre 76. Non seulement les berges de la Seine vont être dévalorisées par les tours à Bercy, mais encore nombre de quartiers du 12e seront impactés par ces constructions monstrueuses. Le lac Daumesnil lui-même va perdre beaucoup de son caractère sauvage « en dehors du temps ». Alphand a conçu le lac Daumesnil à une époque où le romantisme marquait les esprits. C’était l’amour de la nature, son côté sauvage et, en même temps, l’antiquité « réinventée »…. […]

Monts 14 n° 57 : Baignade dans le lac Daumesnil : un gâchis idiot P. 5

Anne Hidalgo veut séduire les Parisiens en leur proposant d’aller se baigner dans le lac Daumesnil, dans le bois de Vincennes. En réalité, cette étendue d’eau a été créée artificiellement par Alphand, le paysagiste adjoint d’Haussmann. Et la baignade sera plutôt une baignoire géante étanchéifiée. Résultat, l’écosystème et la biodiversité vont disparaître. La baignade pourrait être construite ailleurs que dans le lac. Bref, ce qui est proposé est un gâchis idiot. […]

Les berges de la Seine, patrimoine mondial menacé par les tours

Jean-Louis Missika se félicite des tours qui seront visibles depuis le centre de Paris. Justement, l’UNESCO vient d’inscrire le coeur historique de Vienne parmi les biens du patrimoine mondial en péril parce que les immeubles de haute taille commencent à le défigurer. Pour se rendre compte de leur impact, imaginons un promeneur s’avançant le long de la Seine et décrivant des intrusions qui gâchent constamment le paysage. […]

Monts 14 n° 55 : Hidalgo fossoyeur du Grand paysage

Hidalgo fossoyeur du grand paysage. Première pelletée de terre pour les tours Duo : avec les autres tours à venir à Masséna, le Panthéon sera enterré. Renouvellement anormal de la concession du Parc des expositions. […]

Hidalgo ne respecte pas le classement des Berges de la Seine par l’UNESCO

En 1972, la France avait adopté la convention de l’UNESCO pour le patrimoine mondial. En 1975, la Ville de Paris votait un Plan des fuseaux de protection générale du site. Plus tard, en 1992, cette protection permettait l’inscription des Berges de la Seine sur la liste du patrimoine mondial. Que constate-t-on aujourd’hui ? Une des trois perspectives majeures de ce classement, celle depuis l’église de la Madeleine, n’est pas respectée. […]

Tour Triangle (communiqué) : forte participation à l’enquête publique

Enquête publique d’évaluation environnementale : 700 observations pour le Commissaire enquêteur. Grâce à Monts 14, la mobilisation a été très forte avec près de 700 observations faites au Commissaire enquêteur. L’association a déposé le Plan des fuseaux de protection du site de la Ville de Paris et montré au Commissaire enquêteur en quoi ce plan interdisait la construction de la tour Triangle. […]

Le Plan local d’urbanisme de Paris n’est plus conforme

La loi paysage a été confirmée en 2014 par la loi ALUR. Elle oblige les communes à faire figurer dans le PADD une orientation pour les paysages. Le PADD de Paris semble y faire illusion, mais les mots « hauteur », « plafond des hauteurs », y sont bannis. Ainsi les Verts, qui étaient opposés aux tours, croyaient avoir gagné. Las, les juges voient, dans l’absence d’indications sur les hauteurs, une autorisation implicite à construire des IGH. Mais, le PLU de 2006 a reconduit le Plan des plafonds de hauteurs et le Plan des fuseaux de protection du site de la Ville de Paris, tels qu’ils avaient été établis en 1975. Une limitation a toujours un sens par rapport à quelque chose à protéger. Ce sens, on le trouve, en 1975, dans la sauvegarde des « points de vue », « perspectives », « échappées »… Tel est le sens du mémoire déposé par Monts 14 à la veille de l’audience du 14 avril en cour d’appel. Toutes les réflexions sur le grand paysage qui sont apparues depuis 2008 au fil des révisions simplifiées n’ont pas de valeur. […]

En 1975, les édiles défendent le paysage de Paris

En 1972, le préfet demande à l’APUR une étude pour limiter la hauteur des constructions avec le « double souci de protéger les perspectives et les ensembles monumentaux ou historiques ». Apparaît un « Plan des fuseaux de protection générale du site de la Ville de Paris ». Ceux-ci traversent toute la capitale. Ainsi, depuis l’Arc de Triomphe, la vue sur l’axe de la rue de Rivoli doit être protégée jusqu’à la frontière avec Vincennes et Saint-Mandé. […]

Recours contre les tours Duo

Impact des tours Duo minimisé par J. Nouvel et l’APUR : Monts 14 demande l’annulation du permis. Non seulement le photomontage de l’APUR est grossièrement faux, mais le volet paysager est fallacieux. L’enquête d’évaluation environnementale n’est pas valide […]

L’expertise de géomètre le confirme : le photomontage de l’APUR est erroné

La Commissaire enquêtrice de l’enquête publique pour les tours DUO a demandé à l’APUR un photomontage de la covisibilité avec le Dôme du Panthéon vue depuis l’Arc de Triomphe. L’association Monts 14 a demandé au cabinet de géomètre-expert Arnaud Robin une expertise de cette covisibilité. Le verdict est sans appel : l’impact de ces constructions sur les abords du monument historique est grossièrement sous-estimé. […]