Monts 14 le 25/6/2018 sur la Passerelle des Arts : simulation de l’impact des tours à Bercy sur la perspective vers le Pont Neuf

Le 25 juin 2018, l‘association Monts 14 organisait un rassemblement sur la Passerelle des Arts. Six tours de 180 mètres à Bercy (12e) devaient être votées le 2 juillet au Conseil de Paris !
L’association Monts 14 conviait les Parisiens à venir au cœur de Paris constater les dégâts sur le paysage que causeraient ces constructions. Les tours à Bercy vont gâcher la trouée visuelle de la Seine : la Conciergerie, les grands arbres et le Pont-Neuf sont en harmonie, vus depuis le pont des Arts. L’impact visuel était simulé, en taille réelle dans la perspective, à l’aide de ballons gonflés à l’hélium.

La lutte continue…
Signez la pétition de Monts 14 : Refusons l’intrusion de tours : que les Berges de la Seine restent classées par l’UNESCO !
et la pétition de l’alliance des Verts et des associations pour un référendum : Stop aux tours à Paris

 

La rotonde romantique

 

La rotonde écrasée par les tours

 

La maison du gardien

 

Les tours en arrière-plan de la maison du gardien

Les photos du rassemblement

Alphand a conçu le lac Daumesnil à une époque où le romantisme marquait les esprits. C’était l’amour de la nature, son côté sauvage et, en même temps, l’antiquité « réinventée », pour son apport d’harmonie maîtrisée, de beauté culturelle qui se fait discrète, se cache même en son sein.
Tel est le sens de cette rotonde accessible seulement après avoir franchi un pont. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec les tours en arrière-plan, les lieux perdent tout caractère pittoresque. L’attention est captée complètement par la taille, la disparité marquante…. Le lieu sauvage devient une simple étendue d’eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lac Daumesnil, c’est un espace de nature hors du temps, une longue promenade qui commence aux barques. Depuis les berges, on voit sur l’île de Bercy les oiseaux qui se sentent protégés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tours, tout au long de ce parcours, ne cesseront d’émerger derrière les frondaisons, disproportionnés. Au lieu de garder une allure un peu sauvage propice à la détente, le lac sera marqué par la ville et son stress.

Comments are closed.