La ZAC de Bercy-Charenton votée début juillet au Conseil de Paris

6 tours de 180 m de haut en perspective

Signez la pétition « Stop aux tours à Paris »

et demandez le respect des Berges de la Seine classées au patrimoine mondial

 

Photomontage des 6 tours dans le paysage, selon l’enquête publique de 2016

 

On remarquera que le modulé des hauteurs (dans l’enquête publique)  n’est pas le même que dans le photomontage

 

Le plan des hauteurs ne distingue qu’une hauteur de 180 m

 

 

La physionomie de 6 tours de 180 m de haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Ville avait lancé une enquête publique le 18 novembre 2016.

L’association Monts 14 avait organisé 2 réunions publiques et la participation avait été forte. Aussi, le Commissaire-enquêteur émettait 3 réserves et 4 recommandations. le 9 juin 2017.

Interrogés par le JDD du 2 juillet, le responsable de l’urbanisme, Missika, et la maire du 12e, Baratti-Elbaz, déclaraient d’importantes concessions : l’espace vert de Léo-Lagrange ne serait pas amputé, le tunnel des artisans serait conservé et le droit à la tranquillité et à la respiration des futurs habitants serait respecté.
En revanche, ils refusaient de céder quant aux tours : « l’architecte britannique Richard Rogers, chargé de l’aménagement de la ZAC, veillera « évidemment » à la silhouette urbaine de part et d’autre de la Seine ».

Ces révisions ont certainement occasionné d’importantes révisions des documents d’enquête publique. Elles ont également nécessité de nouvelles négociations pour le prix du terrain entre la Ville et RFF (Réseaux ferrés de France). 

 

 

 

 

La silhouette des tours dans l’enquête publique

Dans l’enquête publique, un photomontage minimise l’impact des tours dans le paysage : seule une tour atteindrait une hauteur de 180 m, deux autres dépasseraient 100 m et les autres se verraient à peine. 

Et, dans les divers plans en 3D évoquant les implantations, des modulés apparaissent, plus ou moins différents. Aucune hauteur n’est précisée. Et aucune mention de ces schémas ne figure dans le règlement.

 

 

 

 

Le plan des hauteurs

Seul le plan des hauteurs est coercitif. Et, « dans la proposition de mise en compatibilité avec la déclaration de projet Bercy-Charenton », on constate qu’il n’y a qu’une seule et même zone répartie de part et d’autre du boulevard Poniatowski, où la hauteur autorisée est de 180 m.

 

 

 

 

 

 

 

Mobilisons nous contre les tours de Bercy, soumises au vote début juillet 2018

La ZAC de Bercy sera votée au Conseil de Paris  lors des séances du 2,3,4,5 juillet 2018.

La présence du photomontage dans le dossier d’enquête publique rappelle le dicton « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». La Ville ne s’engage à rien de précis.
Elle est seulement tenue par la hauteur de 180 m figurant dans le plan des hauteurs. Et ce n’est pas elle qui assumera l’investissement.
Autrement dit, les investisseurs risquent d’avoir le dernier mot. Auquel cas, ils risquent tous d’obtenir la hauteur maximale autorisée, soit 180m.

Demandons aux politiques de voter contre les tours dans cette ZAC.
Mobilisons nous pour demander un référendum, via la pétition Stop aux tours.
Faisons connaître la nouvelle page facebook Stop aux tours !

Comments are closed.