Coupe du monde de jumping dans le Parc de Bercy

L’exemple même de ce qu’il ne faut pas faire pour les J.O. 2024 !

Signez la pétition « Stop au vandalisme à répétition d’ARENA dans le Parc de Bercy »

 Les « prairies » ravagées

Les traces des engins de chantier

Un saccage massif

On observe un terrain raviné, traité comme s’il était imperméable

Des planchers posés sur des cales

mais sur un sol très abîmé

Vue sur l’ampleur du désastre

 

 

La mise en place d’un équipement destiné au mondial de jumping en plein milieu de la partie ouest du Parc de Bercy appelée « Les pairies » est de très mauvais augure pour l’organisation des J.O. 2024.
Le terrain a été défoncé en début de semaine, du 26 au 27 mars, par des engins de chantier qui ont procédé à l’installation de « tentes-écuries » avec des planchers. Et cela va perdurer durant près de deux mois.

Depuis le 13 septembre 2017, l’association Monts 14 alerte les Parisiens sur les risques de dégradation liés aux J.O. 2024. Elle a rassemblé les riverains à diverses reprises (7 juillet, 4 et 13 septembre, 14 et 26 octobre 2017), et suggéré une solution alternative dans la ville de Tremblay. Suite à cela, Anne Hidalgo a renoncé à l’implantation d’un deuxième Palais omnisport, à côté d’Arena, qui aurait fortement amputé le Parc de Bercy. Elle l’a envoyé à la Porte de la Chapelle.

La Coupe du monde de jumping dans le Parc de Bercy est l’exemple même de ce qu’il ne faut pas faire pour les J.O. 2024 !
Toute la partie ouest du Parc de Bercy est ravagée. L’occupation du jardin public dépasse même ce qui était prévu par le Comité de candidature de la France aux J.O.
L’association Monts 14 a publié un Communiqué de presse : 
Les évènements sportifs, tout comme les futurs J.O., ne doivent pas être le prétexte d’une dégradation, voire d’une amputation des espaces verts parisiens.

Comments are closed.