Recours contre les tours Duo

L’impact des tours Duo est minimisé
par J. Nouvel et l’APUR 

Avant-après tribunal adminstratif très très réduit

Monts 14 a déposé un recours contre le permis le 16 mars

La loi Bouchardeau exige une enquête publique « d’évaluation environnementale » pour le permis de construire des tours Duo. Elle a eu lieu en mars-avril 2015. Suite aux observations, la Commissaire enquêtrice a jugé que le dossier présenté « n’aborde que partiellement l’insertion du projet dans le paysage ». Elle a été frappée par « les photomontages de l’association Monts14 qui souhaite ainsi attirer l’attention et la vigilance des Parisiens sur le projet…. » (ce photomontage est une vue, depuis l’Arc de Triomphe, de la covisibilité des tours Duo avec le Dôme du Panthéon).

Pour faire son rapport, la Commissaire enquêtrice a voulu une vérification et l’APUR, un service de la Ville de Paris, a produit un autre photomontage. Elle a cru qu’il était plus réaliste et a conclu « les reprises des photomontages réalisés par l’association Monts 14 permettent (…) de replacer ces futures constructions dans l’horizon parisien. Il est ainsi possible de constater qu’elles ne viendront pas défigurer certains monuments, comme cela aurait pu être redouté. ». Et elle a donné un avis favorable.

Or, le photomontage de l’APUR est grossièrement faux.

A la demande de Monts 14, le géomètre-expert Arnaud Robin   a expertisé ce photomontage : celui-ci sous-estime fortement la hauteur des tours

Jean Nouvel a triché dans le volet paysager

De plus, l’architecte Jean Nouvel n’a pas mis dans l’étude d’impact les hauteurs figurant dans le Plan d’urbanisme. En effet, suite à la Révision simplifiée du PLU de 2010, les hauteurs autorisées dans la zone MB1 de la ZAC Masséna sont de 180 m. Outre celui des tours DUO, et il existe 3 autres terrains où les IGH, immeubles de grande hauteur, sont autorisés.

Dans la photo ci-dessous, Jean Nouvel a incorporé les tours DUO et les autres projets à venir dans le futur.

Tours DUO Volet paysager depuis le pont Nelson Mandela recadré

Pourquoi les silhouettes sont-elles du même ordre de grandeur que la tour DUO 2, dont la hauteur se limite à 120 m. Apparemment, pour son ego ou sa communication, l’architecte a besoin de faire croire que la tour DUO 1 sera le signal émergent de tout le quart Sud-Est de Paris. La réalité est toute autre, c’est une très haute barrière visuelle qui nous attend.

L’enquête d’évaluation environnementale n’est pas valide

L’autorité environnementale n’a pas donné son avis dans de bonnes conditions. Lors de l’enquête publique a été présenté au public un volet paysager faussant la réalité des futurs projets, très insuffisant au niveau du grand paysage.

La Commissaire enquêtrice a demandé au promoteur un photomontage de la covisibilité des tours DUO avec le Dôme du Panthéon, ce qui aurait du être fait dès l’enquête publique. L’APUR lui a fourni un photomontage erroné, sous-estimant grossièrement la réalité. Elle a reçu par ailleurs une carte des altitudes où l’impact des autres projets à venir dans la ZAC est minimisé. Son jugement étant basé sur des documents erronés, son avis favorable n’a pas de valeur.

La réalité est que le Dôme du Panthéon sera déclassé par les tours DUO
et les autres à venir de la ZAC Masséna

Comments are closed.