Avenue Denfert-Rochereau : redeviendra-t-elle l’avenue d’enfer ?

 

Réunion publique au Café des arts, 234 bd Raspail
jeudi 20 mars à 19h

Avant même Saint-Vincent de Paul, l’Oeuvre des jeunes filles aveugles, 88 avenue Denfert-Rochereau, va être reconstruit par Paris Habitat. Après, à qui le tour, sans doute le terrain des sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve (nos 69 à 73). Si nous n’y prenons garde, finie la saveur un peu surannée de cette avenue, place au viol d’un modernisme de mauvais aloi.

Pitié pour les jeunes aveugles

La congrégation des Sœurs Aveugles de St Paul a confié à Paris Habitat la rénovation des bâtiments de l’Oeuvre des jeunes filles aveugles, qui resteront des bâtiments à vocation religieuse et d’accueil des enfants. Presque tous les bâtiments seront reconstruits. Au milieu de la propriété, l’ancienne maison de Chateaubriand, va se retrouver écrasée par des constructions massives, d’une modernité « tape à l’œil », comme c’est le cas habituellement. La physionomie de l’avenue Denfert-Rochereau va être dénaturée sur une large portion, à proximité de la fondation Marie-Thérèse.

Comments are closed.