Tour Triangle : le permis de démolir le Hall 1 est délivré

L’avenir du Parc menacé malgré la « modernisation » !

Le permis de démolir a été attribué le 4 avril 2013

Le permis de démolir a été attribué le 4 avril 2013

Démolition-reconstruction du Hall 1 et de la passerelle

L’emprise de la tour Triangle est située sur une partie du Hall 1 et sur la passerelle. Cela implique la destruction de 6000 m2 sur les 50 000 m2 du Hall 1, ainsi que la démolition de la passerelle reliant la partie Est à la partie Ouest du Parc. Depuis le 19 juillet 2012, un avenant stipule cette obligation pour le futur concessionnaire du Parc. La façade détruite du Hall 1 sera refaite après amputation. La passerelle sera reconstruite le long du périphérique. Il est précisé que les travaux doivent impérativement avoir lieu entre le 10 juillet 2013 et le 13 septembre 2014. Le permis de démolir-reconstruire a été délivré le 4 avril 2013. C’est sans doute le signe que le futur concessionnaire est choisi, sachant que Viparis est ultra-favori.

 

 

La modernisation du Parc des expositions consiste en quoi ?

Il s’agit de construire 23 000 m2 répartis grosso-modo en 400 chambres d’hôtel, un centre de congrès et 2 500 m2 de surface commerciale.
Qu’est-ce que cela peut bien apporter au fonctionnement du Parc ?
Les exposants exposent, les visiteurs regardent…  !
La vocation du Parc ne serait plus la même ?
Le Hall 1 a été amputé, éloigné des autres pavillons, quelle est la compensation ?

L’audit du cabinet KPMG

En 2008, il est vrai la Ville avait demandé un audit au cabinet KPMG. Celui-ci avait fait des comparaisons avec divers sites similaires à travers le monde. Il avait observé qu’à proximité des Parcs d’exposition en développement, il y avait une forte concentration de surfaces de plancher pour les centres de congrès et les hébergements hôteliers. Toutefois, il est permis de douter de l’impartialité d’un tel prestataire. D’ailleurs, le rapport KPMG se contredisait. Il observait (page 16), que « la France, avec 95 centres de congrès d’une capacité de 147 900 places, dispose du premier équipement congrès d’Europe (le deuxième au monde)…   Le Palais des congrès de la Porte Maillot est le premier site français d’accueil de congrès internationaux…   il offre une superficie totale de 32 000 m2…   avec une grande capacité hôtelière à proximité… ».
Le besoin de chambres d’hôtel et de salles de congrès n’était qu’un prétexte pour ériger la tour Triangle.

La modernisation, une vraie blague !

Dès l’automne 2008, il s’est avéré que la tour Triangle était trop mince pour que l’on puisse y mettre de grandes salles de congrès. Et les grandes chaînes hôtelières n’étaient pas intéressées à occuper les lieux. Apprenant cela, le maire du 15e, Philippe Goujon, déclarait, en conseil de quartier, « Le projet s’est déconstruit à mes yeux ».
Les salles de congrès et les chambres d’hôtel ont donc disparu des discours officiels durant quatre ans, jusqu’en avril 2012, lorsqu’est apparue la réserve du Commissaire enquêteur…
Aujourd’hui, elles ressortent. La Ville tente de faire le lien avec la tour…   mais cela paraît vraiment tiré par les cheveux !

La réserve du Commissaire enquêteur n’est pas levée

La tour Triangle pénalise lourdement le salon le plus important, le Mondial de l’automobile, en amputant le Hall 1, « vaisseau amiral » du Parc, en l’isolant des autres pavillons, alors qu’aujourd’hui il paraît être « au cœur du dispositif du salon ».
La scission du Parc des expos va handicaper ses possibilités d’évolution ultérieure.
Autrement dit, la Ville ne répond pas à la réserve du Commissaire enquêteur !

Comments are closed.