Triangle : renouvellement de la concession du Parc des expositions

Le 2 avril 2012, après l’enquête publique de novembre-décembre 2011 pour la tour Triangle, le Commissaire enquêteur émet des réserves, notamment « La Ville de Paris doit obtenir un consensus des diverses parties prenantes à l’exploitation du Parc des expositions démontrant que le projet préserve la force du positionnement concurrentiel du site, en particulier au niveau européen »

Or, Unibail attend un cadeau, à savoir le renouvellement de la concession (et la modernisation) du Parc des expositions. C’est le deal pour la construction de la tour. L’actuel contrat de location devait s’achever en 2026, une affaire en or, avec une rentabilité de 20 à 25%, selon le Canard enchaîné. Il serait résilié plus tôt que prévu et remplacé par un autre valable jusqu’en…   2053.
Les tours coûtent cher et, l’exemple récent de la tour du Palais de justice le confirme, les contribuables sont toujours mis à contribution, d’une manière ou d’une autre…

Pour B. Delanoë, l’accord pour le renouvellement de la concession répond à la réserve soulevée par le Commissaire enquêteur. La Révision du PLU sera moins attaquable par des recours juridiques. L’appel d’offres est lancé le 19 juin 2012. Depuis le 13 septembre, un comité départage les candidats retenus sur la base d’un cahier des charges. Ainsi, début 2013, le Conseil de Paris renouvellera la concession en même temps qu’il révisera le PLU* pour monter à 180 m de haut, ayant ainsi prouvé, soi-disant, que toutes les parties prenantes sont d’accord.

Rappelons que, dans ce concours, les dés sont pipés : si Unibail n’est pas reconduit, il percevra une indemnité de 200 M€.

En outre, le consensus doit-il se limiter au bilan financier d’Unibail et de la Chambre de commerce ? Les exposants ne seraient pas partie prenante dans ce consensus ? Dans tous les cas, les réaménagements liés à la construction de la tour nuisent au Mondial de l’automobile, comme en témoigne la lettre adressée par le Commissaire de ce salon au Commissaire enquêteur.

Rebondissement le 11 février 2013, la Ville vote une modification du PLU pour une ambitieuse modernisation du Parc des expositions dans la partie à l’Est, avec une ou des constructions comprenant un hôtel, des salles de congrès et des commerces le long de l’avenue Ernest Renan.

Comments are closed.