Tour Triangle : communiqué de presse du 1er décembre 2011

Association Monts 14

Association Monts 14

Communiqué de presse

L’enquête publique sur la Tour Triangle à la Porte de Versailles vient de commencer. Elle porte sur le projet de révision simplifiée du plan local d’urbanisme de Paris, notamment le relèvement du plafond des hauteurs de 37 m à 180 m dans la partie ouest du Parc des expositions.

L’association Monts 14 dénonce une dérogation au plafond des hauteurs qui sert un intérêt privé tout à fait contraire à l’intérêt général. La Tour Triangle est une pure opération financière de la société Unibail :
– elle est destinée à une grande société d’envergure internationale, elle sera louée au plus offrant
– conséquence logique, les futurs occupants ne libéreront probablement pas des immeubles haussmanniens actuellement transformés en bureaux
– la Tour Triangle n’apporte rien au Parc des expositions de la Porte de Versailles, elle est même nuisible à son développement (réduction de sa superficie, blocage des possibilités de réaménagement)
– contrairement à ce qu’affirment Anne Hidalgo et Philippe Goujon, elle ne crée pas des emplois. C’est la production de biens et services qui crée des emplois.
– elle va avoir un impact sur la physionomie de la capitale. Or Paris est la ville la plus visitée au monde. Le tourisme représente un enjeu considérable pour la France. Et les étrangers apprécient Paris pour sa physionomie actuelle, ses grands boulevards, etc..
– contrairement à ce qu’affirment Unibail et A. Hidalgo, l’architecture de la Tour Triangle n’est pas spécialement innovante,  l’architecture des tours fait partie du passé. Il y en aurait 15 000 aujourd’hui dans le Monde de hauteur supérieure à 100 m (cf. Thierry Paquot, « La Folie des hauteurs », page 16 ed. Bourin). La maquette du projet est trompeuse, son allure de diamant résulte d’un travail sur ordinateur à la portée du premier graphiste venu.

En outre, la procédure utilisée, la révision simplifiée, n’est pas adaptée. Elle soustrait le Maire de Paris à l’obligation de consulter les communes voisines. Ainsi les habitants d’Issy-les-Moulineaux viennent-ils nombreux aux réunions publiques. Eux aussi vont être victimes des nuisances de cette tour. Pourquoi ne devraient-ils pas être consultés dans le cadre d’une révision à part entière ?

Enfin, la Tour Triangle, pas plus que les autres tours, ne parviendra à respecter le Grenelle II de l’environnement qui fixe la limite de 50 kWhep/m²/an pour la consommation d’énergie primaire.

Comments are closed.