Tour Triangle : question 7

« La Tour Triangle répond aux besoins du Parc des Expositions »

Monts 14 :Initialement la tour était destinée à renforcer l’attractivité du Parc des expositions. En réalité, elle ne lui apportera rien, ni chambres d’hôtel, ni salles de congrès, ni une pépinière d’entreprises fonctionnant en liaison avec le Parc. Elle est destinée uniquement à servir d’emblème à une entreprise performante d’envergure mondiale et, en même temps, à augmenter les profits d’Unibail.
De l’aveu même des représentants de la Ville, désormais, « Le programme offrira sur environ 88 000 m2 des surfaces de bureaux de dernière génération pour les entreprises performantes d’envergure mondiale, tirant profit de sa situation stratégique au cœur de la métropole. »

Le Parc des expositions est actuellement trop à l’étroit, mal agencé, les bâtiments s’ajoutant au fil des années sans révision du schéma d’ensemble. L’opération va lui faire perdre de la superficie, d’autant que le jardin public va lui faire coûter une aire de dépose. Il est mal desservi. La clientèle d’exposants est mécontente de l’agencement des lieux, mais également des embouteillages, des difficultés d’accès en général. L’afflux de 5000 employés ne peut qu’aggraver les problèmes de circulation.

La perte de terrain (emprise de la tour et emprise du jardin public) compromet la possibilité d’extension du Parc. La grande largeur du bâtiment coupe en deux le terrain. Elle bloque l’évolution future du secteur. Les bâtiments auraient besoin d’être redéployés de façon plus astucieuse et beaucoup plus souple.

L’opération Triangle est donc nuisible au Parc des expositions, pour son évolution future et vis-à-vis de sa clientèle d’exposants.

En juillet 2008 une délibération ayant pour objet un processus d’études, de débats et de concertation portait sur l’évolution du paysage urbain parisien sur sa couronne. Elle disait notamment ceci pour la Porte de Versailles : « Pour renforcer la place de Paris Expo sur la place européenne, la proposition formulée par Unibail-Rodamco et Vivaparis consisterait à renforcer l’attractivité du site par l’adjonction d’un nouvel équipement comportant un hôtel de grande capacité et un ensemble économique et tertiaire venant conforter et élargir l’activité du Parc des Expositions. Parallèlement, pour répondre aux besoins des utilisateurs du parc et renforcer la place de Paris parmi les capitales européennes, il est souhaitable d’étudier la création d’un centre de congrès/conventions.
L’accueil de ces fonctions nouvelles, sur un terrain rare, nécessite une approche architecturale et urbaine ambitieuse, reposant à la fois sur la hauteur des constructions et sur une exigence environnementale forte. »

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>