Necker : le Conseil d’Etat lève le sursis à exécution

La sentence injuste du
Conseil d’Etat

Rien n’y a fait, ni l’analyse du Commissaire du gouvernement mettant en doute l’insertion du projet dans le site, ni les Communiqués de la Commission du Vieux Paris dans lesquels il était expressément mentionné que l’hôtel Texier était appelé par erreur « De Courcel » : le 7 aout 2008, le Conseil d’Etat a levé le sursis à exécution, au nom de l’intérêt des malades, sans trancher quant au fond, ce qui explique que le procès relatif au permis de construire continue.

Le procès continue

L’association Monts 14 dépose un nouveau mémoire dans le cadre de son recours contre le permis de construire, sachant que la clôture de l’instruction aura lieu le 17 aout 2009.
En effet, le projet ne s’intègre pas du tout dans le site du carrefour Duroc.

Par ailleurs, on peut se poser des questions sur l’intérêt des malades, si souvent avancé dans la presse, vu le saccage en cours de l’Institut de puériculture.

Comments are closed.