Necker : le Maire de Paris cède à l’APHP

Bertrand Delanoë a pris sa décision. Le permis de construire sera accordé tel quel. Toutefois, un permis modificatif suivra aussitôt pour modifier la façade du bâtiment situé à l’angle du boulevard Montparnasse. Selon des contacts pris avec des journalistes, sa façade serait végétalisée, sous une deuxième peau, un peu de la même façon que du côté de la rue de Sèvres. Bien entendu, l’association Monts 14 n’a pas été consultée.

Les pétitions lancées par Monts 14, directement ou via internet, ont recueilli plus de 2000 signatures.

 

 

Qu’en penser ?
Le permis de démolir « pierre par pierre » sera accordé pour l’hôtel particulier. Il sera accompagné d’une lettre d’engagement de l’APHP pour sa « reconstruction ». Un surcoût de 5 millions d’euros pour ce « déplacement » a été révélé par le Moniteur. Ce chiffre est révélateur de l’absurdité de cette solution peu satisfaisante. Cela coûte cher, cela n’apporte rien au site et cela n’empêchera pas les associations et les riverains de bloquer l’opération le plus longtemps possible. L’APHP, de son côté, est prêt à tout, même aux solutions les plus onéreuses : une fois le permis délivré, les pierres traîneront longtemps dans un coin de l’hôpital, jusqu’à ce qu’elles soient totalement oubliées, faute de crédits. Le Canard enchaîné y a consacré un article.

Comments are closed.