Sainte-Anne : l’EVIP n’a pas été respecté

Pétition pour le respect des espaces verts protégés !

La maison de la sous-directrice, aujourd'hui disparue

La maison de la sous-directrice, aujourd’hui disparue

La Révision du PLU aurait du identifier correctement les espaces de Sainte-Anne classés en EVIP, Espace vert intérieur protégé. La direction de l’Hôpital a proposé un plan de développement tout à son avantage, avec 6 grands projets de construction. Ce plan a été accepté les yeux fermés par le maire du 14e et le maire du 13e, sans la moindre concertation avec l’association Monts 14. D’ores et déjà, la direction de l’Hôpital commence les travaux.

Ainsi, la direction a proposé à la Fédération Hospitalière la construction d’un gros bâtiment carré ultramoderne à l’emplacement de l’ancien pavillon de la sous-directrice. Celui-ci se trouvait vers la droite lorsqu’on pénètre dans l’établissement par l’entrée de la rue Cabanis. Ce bâtiment et le jardin qui l’entourait avaient beaucoup de charme et étaient très appréciés des riverains. 

En outre, la direction a sacrifié l’espace consacré autrefois aux cultures florales et potagères le long de la rue de la Santé pour y mettre un horrible couple de constructions ellipsoïdales ultramodernes.

Les cultures florales, autrefois le long de la rue de la Santé

Les cultures florales, autrefois le long de la rue de la Santé

 

Comments are closed.