Les débuts hésitants de la Révision du PLU 2005

Depuis  mars 2002, la procédure est lancée : diagnostic en 2002, PADD en 2003, règlement en 2003-2004.

Dès le 15 avril 2002, le directeur de l’APUR présente, lors d’une réunion publique organisée par Monts 14, un dossier volumineux, constitué seulement d’une multitude de chiffres, sans la moindre synthèse. Il n’y aura aucun autre document par la suite : cela restera le diagnostic.

La concertation préalable, dans un premier temps, a lieu avec les associations et les architectes. Elle repart à zéro, à l’automne 2002, avec les Conseils de quartier. Elle ne servira à rien.

Fin janvier 2003, est discutée au Conseil de Paris une communication sur les orientations du PADD, concoctée unilatéralement par les services de la Ville, sans en référer aux associations ou aux Conseils de quartier.

En 2003, le groupe de travail PLU se réuni régulièrement à l’Hôtel de Ville au cours du 1er semestre pour une refonte très poussée du règlement.
                        (1) 17 février 2003 : « Zonage, densité, COS selon la destination »
                        (2) 31 mars 2003 : « Stationnement »
                        (3) 16 avril 2003 : « Espaces verts »
                        (4) 20 mai 2003 : « Morphologie des constructions (gabarits) »
                        (5) 3 juin 2003 : « Zonage du PLU »

La réunion du 20 mai sur la morphologie des constructions est particulièrement importante car elle porte sur la physionomie des nouvelles constructions, la hauteur de celles-ci, l’alignement sur rue, etc.

Les Conseils de quartier ne sont pas mis au courant et continuent de plancher « à côté de la plaque », bien plus sur la voirie que sur les constructions.

Comments are closed.