Inventaire du patrimoine

« L’association se fixe comme objectifs de protéger non seulement le patrimoine architectural et les espaces verts, mais aussi la vie artistique, artisanale et culturelle du 14e, ainsi que la vie de quartier et les lieux conviviaux. »

Tels sont les mots avec lesquels débute notre profession de foi, inscrite en haut du bulletin d’adhésion. Cette action est guidée par notre inventaire du patrimoine. Celui-ci a été réalisé, quartier par quartier, ayant chacun son intérêt, son caractère, sa sensibilité, sa vie culturelle, son animation.

Ceci a donné lieu à la publication du livre « Le 14e : quête d’un patrimoine menacé »

Le quartier Daguerre est à la fois densément peuplé et très « aéré ». Il présente une physionomie de tissu faubourien, constitué de petits immeubles et cités artisanales, auquel se mêlent les immeubles en pierre de taille avec des sensations de village à l’angle de la rue Gassendi, dans les rues Roger, Deparcieux, au début de la rue Liancourt…

Le quartier de la rue Hallé est très diffèrent, très calme, avec un bâti peu élevé qui a beaucoup de charme. Son aspect actuel doit beaucoup à une opération d’urbanisme de 1830 sur des terres qui avaient appartenu avant la Révolution à une Commanderie de Saint-Jean de Latran (ordre de Malte). Un parcellaire avait été découpé suivant des idées sur la cité idéale qui laissaient quelque place au romantisme.

Quatorze quartiers ont ainsi été distingués, ayant tous leur caractère, leur spécificité. Peut-on mettre sur le même plan la beauté des immeubles haussmanniens du quartier Sarrette, l’intérêt historique des jolies petites maisons de la rue Hallé et celui des bâtiments d’un étage construits par Chauvelot au 19e siècle ? Dans cet inventaire est décrit en même temps ce qui a disparu, ce qui reste et ce qui est menacé. L’âme du quartier est évoquée : comment les habitants perçoivent leurs rues, aujourd’hui et dans leurs souvenirs.

Modification du POS de l’an 2000

A partir de 1996, l’association Monts 14 lance des pétitions pour que le quartier Daguerre, le quartier Hallé…  gardent leur physionomie de quartier de faubourg. La publication du livre « Le 14e : quête d’un patrimoine menacé » achève de convaincre la Ville de Paris de préserver le patrimoine. Suite à une concertation avec l’association Monts 14, celle-ci décide de préserver une cinquantaine de sites (îlots, rues ou séquences architecturales) au lieu d’une douzaine antérieurement.

Comments are closed.