Rue des Suisses

suisses_webEn 1997, la RIVP, Régie immobilière de la Ville de Paris, décide de densifier un coeur d’îlot au 19, rue des Suisses. Les riverains l’acceptent d’autant moins que la Ville avait promis d’agrandir la cour de l’école de la rue Pierre Larousse. Avec le soutien de l’association Monts 14, les riverains obtiennent en partie satisfaction : la cour d’école est agrandie. Il n’y a aucun progrès, en revanche, quant à l’esthétique des bâtiments côté rue.

        En 2000, rue des Suisses, et rue Jonquoy, les habitants voient apparaître des masses noires, uniformes de bas en haut, et des treillis métalliques qui se plient en guise de volets…  L’association lance une nouvelle pétition pour demander à la RIVP de repeindre en blanc le bâtiment, et, si possible, lui donner un air moins sinistre. Malheureusement, entre-temps, le journal « Le Moniteur » décerne le prix « L’équerre d’argent » au cabinet d’architectes Suisses Herzog & De Meuron, auteur de ces façades laides. Gratifiés d’une telle reconnaissance internationale, ceux-ci n’allaient pas se déjuger !

       L’art de l’architecture s’améliorera sans doute le jour où la profession cessera de se décerner des lauriers en méprisant l’avis du public.

Comments are closed.