Saint-Vincent de Paul : l’Ecoquartier

 

 

Le jardin inventif

Le jardin inventif

 

tout espace doit être planté

tout espace doit être planté

 

camping Robinson

Camping : hutte Robinson conçue par un résident

 

machine à laver écologique conçue par les petits debrouillards

machine à laver écologique conçue par les petits debrouillards

 

La bulle !

La bulle !

 

Ecocottier

Ecocottier

 

Plots de béton reconvertis en élément décoratif représentant un immeuble

Plots de béton reconvertis en élément décoratif représentant un immeuble

 

La maison ambulante "la bulle "

La maison ambulante « la bulle « 

 

Le design St-Vincent de Paul

Le design St-Vincent de Paul

 

Les sacs à plantes

Les sacs à plantes

 

SVP : après l'effort, le réconfort

SVP : après l’effort, le réconfort

 

Sommeilleur

Sommeilleur

 

Food de rue

Food de rue

 

Quelle délicate attention Fort-apaches poubelles

Quelle délicate attention
Fort-apaches poubelles

 

Quel écoquartier ?

Les habitants privés d’enquête d’évaluation environnementale !

Du 15 septembre au 14 octobre, « l’étude d’impact a été mise à la disposition du public ». En quoi cela consiste-t-il ? Sous le contrôle de l’autorité environnementale de l’Etat (DRIEE), des experts ont rassemblé des données (biodiversité, sol, air, …) et analysé les impacts potentiels du projet négatifs/positifs (sur l’environnement). Et la DRIEE formule un avis ».

Il n’en demeure pas moins que le public sera privé d’une « enquête d’évaluation environnementale » ! Celle-ci a un cadre très précis. La consultation de personnes morales est obligatoires. Un Commissaire enquêteur met un registre à la disposition du public et les observations sont reproduites dans son rapport, avec les réponses de la Ville… Et les citoyens peuvent la contester devant les tribunaux…

La Direction de l’urbanisme affirme que « ce n’est pas obligatoire pour une création de ZAC ».Autrement dit, pour sa dernière grande opération dans le 14e, la Ville affirme aux habitants qu’ils sont consultés de façon exemplaire, mais elle les prive de toute action juridique…

Modification du PLU

Une modification locale du PLU, Plan local d’urbanisme, était nécessaire pour la voirie et pour reclasser le terrain d’une zone UGSU (grands services urbains) à une zone UG (urbanisme général). Mais, elle a été noyée dans celle qui vient d’avoir lieu pour l’ensemble de la capitale.

L’écoquartier à Saint-Vincent de Paul vu par les résidents

L’écoquartier vu par la Ville

L’écoquartier de la Ville, trivialement, ce sont des orientations ultra-médiatisées : isolation thermique, récupération de l’énergie solaire et de la chaleur des eaux usées, végétalisation, utilisation des eaux pluviales, du réseau d’eau non potable, tendance à limiter et recycler les déchets issus des travaux, à limiter les démolitions et reconvertir les bâtiments, renforcer la trame verte (vieux arbres, haies, murs, etc.) et les corridors écologiques, etc.
Et les initiatives des associations aujourd’hui présentes inspirent l’objectif de valoriser les circuits courts de production-consommation, d’agriculture urbaine et de recyclerie.
Par ailleurs, il y aura 4 000 m² d’espaces verts au lieu de 2 000 m² prévus initialement.

Association B&L : interview de Sylvain Boucherand

L’association B&L propose, aux entreprises comme aux communes, la prise en charge de la concertation, le respect de la COP 21…
Sylvain Boucherand, son représentant, est ingénieur de l’Ecole centrale.
Monts 14 : « Qu’est-ce qu’un écoquartier ? »
S. B. : « C’est l’ensemble du fonctionnement du quartier pour un développement durable, synthèse de briques élémentaires.… il faut se restaurer, des commerces, faire en sorte que ce soit le plus vivant possible.
Si l’espace est rare, il faut aussi s’adapter. Des locaux de bureaux occupés le jour sont vides le soir et pourraient servir à des associations. Il faut avoir une vision intégrée des logements : des pièces pourraient être mutualisées, par exemple la cuisine, le garage, la salle de bricolage. »

L’écologie, c’est la société

Monts 14 : « Et l’écologie proprement dite ? »
S. B. : « Il faut des bâtiments à basse consommation d’énergie… Il faut retrouver un état de nature… Vous remarquerez qu’il y a des petits bacs bleus, un « aquatonic »… »
Monts 14 : « L’avenir, ici, c’est quoi ? »
S. B. : « Regardez ce qui a été fait ici en quelques mois : un bar associatif, une cantine, une mixité le soir, des concerts… des initiatives éclectiques… un mélange nouveau association-entreprises »
Monts 14 : « Vous ne parlez que de société… »
S. B. : « Il faut éviter d’épuiser les ressources. Il faut de l’agriculture urbaine, éviter la démolition/reconstruction des bâtiments. Le social, l’environnemental et l’économique sont intriqués entre eux. L’écologie n’a pas de sens sans réflexion derrière les usages. Vivre ici et travailler à 40 km, comment cela fonctionne ? Tout doit être intégré dans cette dynamique, le mode de vie, les moments de la journée… La modularité doit pouvoir évoluer, aller de 20% de commerce à l’inverse, 80% de commerce »

Ce sera l’écoquartier des résidents… ou pas !

Monts 14 : « ça marche, ici… »
S. B. : « Parce que cela répond aux besoins des habitants. De façon simple. C’est dans les esprits.
Comme ce salon de coiffure à prix libre à droite de la lingerie, comme le couscous à prix libre.
Ici, nous avons un bagminton.
Là, il y a des ruches, du miel, des fleurs sur les plate-bandes et les abeilles les pollinnisent.
Là-bas, il y a un camping….
Ici, c’est un aquatonic, avec des poissons : leurs déjections apportent des nitrates qui nourrissent les plantes. Celles-ci purifient l’eau qui peut ainsi être redonnée aux poissons. C’est un recyclage perpétuel et c’est productif : cela apporte à la fois du végétal ( tomates, concombres, salades… ) et des protéines.
Voyez ces poules : des résidents leur donnent des graines et prennent leurs œufs. »
Monts 14 : « L’écologie, c’est la société ? »
S. B. : « Comme est imaginé l’usage des lieux… s’adapter… contribuer… Le charme de ces lieux, c’est aussi une touche artistique à tout ce qui se fait, grâce aux associations d’artistes…  ».

 

Association SolarSoundSystem.org : interview de Cédric
Solar sound system invité à l'Elysée

Solar sound system invité à l’Elysée

Monts 14 : « Quel est l’objet de votre association ? »
Cédric : « Nous faisons le bilan complet de l’impact environnemental. Par exemple, si un bâtiment économise de l’énergie, nous ajoutons au coût énergétique celui des matériaux utilisés, de la construction et nous le répartissons sur sa durée de vie. Nous avons proposé cette prise en compte pour la valorisation de friches industrielles.
Nous réfléchissons sur l’autonomie énergétique. Nous partageons nos savoirs, nos expertises sur un site : paleo-energetique.org . »
Monts 14 : « Et pour St-Vincent de Paul ? »
Cédric : « Nous proposons des évènements avec une consommation énergétique nulle : la sonorisation (2 000 W), la réfrigération des boissons, la station électrique sont obtenues avec des panneaux solaires et des générateurs : le public pédale pour écouter, recharger ses téléphones, etc. (ndrl : l’association a sonorisé un évènement dans les jardins de l’Elysée le 10/09/2005) »
Monts 14 : « Comment voyez-vous l’écoquartier ? »
Cédric : « Il faut conserver ce cœur de vie et construire par étapes. L’écologie ne doit pas être qu’efficace. C’est plutôt ce qu’on vit. L’homme est au centre. Dans l’initiative, il s’accomplit. »

 

Association Génération cobayes : interview de Sandrine Gras
Génération cobayes

Génération cobayes

Sandrine : « En 2009, suite au décès d’un jeune homme atteint de leucémie, nous avons voulu alerter l’opinion publique sur tous les produits nocifs qui nous environnent. Notre slogan était :  » marre d’être pris pour un C… Cobaye ? «  Notre communication est passée immédiatement au numérique. Pour intéresser les jeunes, il nous a semblé qu’il fallait passer par le sexe, avec un nouveau slogan.

Les 7 commandements de l’éco-orgasme
Ces 7 commandements sont :
1°) pour ton célibat, un canard (ndrl: godemichet ou poupée gonflable)sans phtalates, tu choisiras !
2°) pour hydrater ta peau si douce, une crème sans nanoparticules, tu utiliseras !
…… …… …… …… …… ……
7°) une pénétration sans perturbateurs endocriniens, tu testeras !

Consomme autrement
L’association a pour partenaires des start-up, Qwetch, qui fabrique des cannettes métalliques saines, Olution équilibre ma peau, qui propose des crèmes saines pour la peau, My BooBs Buddy, pour les vêtements…

Eco-jouis !
Sur le site passage du désir, il est possible de retrouver les préservatifs éco-orgasmes sans paraben, ainsi que diverses précieuses indications. »