Paysage urbain et Grenelle de l’environnement

Grenelle de l’environnement
La loi du 13 juillet 2005 en faveur des immeubles HQE ne précise pas de normes. Son application reste donc floue. Le Grenelle de l’environnement de 2007 est beaucoup plus ambitieux. Dans le futur, les nouvelles constructions doivent être à « énergie positive » grâce à l’isolation thermique, aux petites éoliennes, aux panneaux solaires et photovoltaïques, etc. Pas la moindre préoccupation pour l’esthétique, l’impact des protubérances sur la physionomie des villes anciennes. Pire encore, le premier Grenelle de l’environnement fixe pour objectif la limitation de l’étalement urbain, avec des ZDE, Zones de densification environnementales, dotées de COS majorés à proximité immédiate des transports en commun. On note des phrases inquiétantes du genre « lancer un programme ambitieux de reconquête des centres-villes en déclin ».
Le Grenelle II va encore plus loin que le Grenelle I. La loi du 12 juillet 2010 autorise les dépassements de 30% du COS et des gabarits du PLU pour les immeubles HQE. Elle ne s’applique pas aux sites classés ou inscrits. Mais, le 5 janvier 2011, un cavalier* législatif étend le dépassement (limité à 20%) à ce type de lieu.

La mise en oeuvre à Paris
Dès octobre 2008, est lancée une Modification du PLU de Paris intégrant tel quel l’objectif « d’énergie positive » fixé par le Grenelle de l’environnement : les dépassements de gabarit sont autorisés pour les éoliennes, l’isolation côté rue, etc.
A peine est-elle votée le 29 septembre 2009 qu’une réunion a lieu à l’Hôtel de Ville sur le thème de l’adaptation du cadre bâti à l’effet de serre. Les échanges sont délirants : « Seriez-vous prêts à accepter un rehaussement de 30 cm de toutes les toitures à Paris ? » ou bien « Les gens se rueront sur les climatiseurs et on verra des tuyaux trouer les fenêtres, même devant l’Opéra ! ».
Ce séminaire n’aboutit à aucun changement précis dans le PLU. Et les autorisations de dépassement du Grenelle II de l’environnement ne sont pas appliquées à Paris.