Circulation

Quand les édiles jouent aux petites voitures...

Quand les édiles jouent aux petites voitures…

Dès le début de son mandat électoral en 2001, Bertrand Delanoë relance le projet de tramway sur les maréchaux. L’association Monts 14 participe au débat en menant sa propre enquête. Elle propose son analyse , maréchaux ou Petite ceinture ferroviaire, dans le journal Monts 14,  sans être écoutée par le Maire de Paris.

A l’été 2002, celui-ci démarre une politique à grande échelle visant à réduire la place de la voiture à Paris. Des axes de circulation sont supprimés. Le quartier Vert de la rue Sarrette est l’occasion de suivre les péripéties de ces transformations aux effets parfois pervers. Certaines évolutions sont plus discrètes comme la réduction de 30% des places de stationnement. De nouveaux quartiers sont touchés et il y a de nouvelles levées de bouclier.

L’association Monts 14 s’efforce d’élargir le débat, elle tente en vain de créer un petit cercle de réflexion. Elle pris position à deux reprises, la première fois en 2005 pour élargir le débat au Grand Paris. Puis, en 2006, pour préconiser l’utilisation de véhicules propres.