Panorama des modernités Hidalgoliennes dans le 14e

Modernité et création architurale

Actions en cours

 

 5-7, rue du Commandeur, un charme cassé par un promoteur : un projet abandonné grâce à Monts 14 (Monts 14 n° 50)

5-7, rue du Commandeur, un charme cassé par un promoteur : un projet abandonné grâce à Monts 14
(Monts 14 n° 50)

 

Un revêtement de bois inutile au 10, rue des Plantes (Monts 14 n° 50)

Un revêtement de bois inutile au 10, rue des Plantes
(Monts 14 n° 50)

 

 

" Une forme à la limite de l'informe ", dixit l'architecte, pour l'entrepôt de bus de la Porte d'Orléans (Monts 14 n° 45) » Une forme à la limite de l’informe « , dixit l’architecte, pour l’entrepôt de bus de la Porte d’Orléans (Monts 14 n° 45)

 » Une forme à la limite de l’informe « , dixit l’architecte, pour l’entrepôt de bus de la Porte d’Orléans (Monts 14 n° 45)

 

Au 15 rue Morère, comme à Bruxelles, à côté des bâtiments magnifiques, imposer n’importe quoi, même le plus laid ! (Monts 14 n° 45)

Au 15 rue Morère, comme à Bruxelles, à côté des bâtiments magnifiques, imposer n’importe quoi, même le plus laid ! (Monts 14 n° 45)

 

 

Passage Montbrun, la ville autorise un dépassement de gabarit de 1 étage dans Passage Montbrun, dans ce canyon de largeur inférieure à 6 m, la ville autorise un dépassement de gabarit de 1 étage. Signalons au passage que la Ville a obligé l’architecte à ne pas s’intégrer dans le paysage, à faire un mur penché en guise de toit, etc. (Monts n°43)

Respecter hauteurs et gabarit, c’est respecter l’être humain. Passage Montbrun, la ville autorise un dépassement de gabarit de 1 étage dans ce canyon de largeur inférieure à 6 m. Signalons au passage que la Ville a obligé l’architecte à ne pas s’intégrer dans le paysage, à faire un mur penché en guise de toit, etc. (Monts n°43)

 

Totem Pourquoi cet épouvantail à la Porte d'Orléans, face à la gare de Montrouge de la petite ceinture ferroviaire ?(voir Monts 14 n° 42)

Totem
Pourquoi cet épouvantail à la Porte d’Orléans, face à la gare de Montrouge de la petite ceinture ferroviaire ?(voir Monts 14 n° 42)

 

L’association Monts 14 s’était toujours opposée au projet du 26, rue de la Tombe-Issoire. En 2011, sa physionomie faubourienne attire son attention : la forme des toit, la diversité, es cheminées, etc. Aussi présente-t-elle 2 points de vue. (Monts 14 n°41)

L’association Monts 14 s’était toujours opposée au projet du 26, rue de la Tombe-Issoire. En 2011, sa physionomie faubourienne attire son attention : la forme des toit, la diversité, es cheminées, etc. Aussi présente-t-elle 2 points de vue. (Monts 14 n°41)

 

La Poste au 8-8bis, rue Campagne-Première : le nouveau projet est au moins aussi moche que l'existant. (Monts 14 n° 41)

La Poste au 8-8bis, rue Campagne-Première : le nouveau projet est au moins aussi moche que l’existant. (Monts 14 n° 41)

 

Pension de famille, rue de Plaisance, 2006 : l’architecte veut s’insérer dans la physionomie de la rue de Plaisance. Bien mal lui en prend : destitué de son oeuvre, il est en procès avec la Ville (Monts 14 n°36)

Pension de famille, rue de Plaisance, 2006 : l’architecte veut s’insérer dans la physionomie de la rue de Plaisance. Bien mal lui en prend : destitué de son oeuvre, il est en procès avec la Ville (Monts 14 n°36)

 

Le premier OVNI hidalgolien au 19 rue Morère : il n’a pas été retenu suite à l’opposition de Monts14.

Le premier OVNI hidalgolien au 19 rue Morère : il n’a pas été retenu suite à l’opposition de Monts14.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Gare de Petite ceinture de Montrouge à la Porte d'Orléans a été sauvée en sacrifiant des logements. Pourquoi lui mettre un épouvantail en face (voir Monts 14 n° 42)

La Gare de Petite ceinture de Montrouge à la Porte d’Orléans a été sauvée en sacrifiant des logements. Pourquoi lui mettre un épouvantail en face (voir Monts 14 n° 42)

 

 

Au 26, rue de la Tombe-Issoire, le projet du promoteur présente un cachet parisien qui a l’heur de déplaire à la Ville. Celle-ci lui fait faire plus simple et lui impose une verrue au-dessus de la porte cochère, pour laquelle l’association s’était battue. (Monts14 n°46)

Au 26, rue de la Tombe-Issoire, le projet du promoteur présente un cachet parisien qui a l’heur de déplaire à la Ville. Celle-ci lui fait faire plus simple et lui impose une verrue au-dessus de la porte cochère, pour laquelle l’association s’était battue. (Monts14 n°46)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pension de famille, rue de Plaisance, 2009 : l’architecte de 2006 est remplacé par un architecte crachant plus ostensiblement sa modernité. (Monts14 n° 36)

Pension de famille, rue de Plaisance, 2009 : l’architecte de 2006 est remplacé par un architecte crachant plus ostensiblement sa modernité. (Monts14 n° 36)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 » Une forme à la limite de l’informe « , dixit l’architecte, pour l’entrepôt de bus de la Porte d’Orléans (Monts 14 n° 45)